Sélectionner une page

On dit souvent que faire des petits gestes pour l’environnement demande des sacrifices et peut impacter notre quotidien. Dans cet article de blog, je vais te prouver le contraire en te proposant une liste de 10 petits gestes simples à mettre en place, qui ne te demanderont aucun effort, et qui pourtant feront une différence pour la planète.

Mettre un stop pub sur sa boîte à lettres

En 2020, les Suisses ont reçu environ 1,4 milliards d’envois non adressés dans leurs boîtes à lettres (source LaPoste.ch). Cela représente une énorme quantité de papier qui finit sa course dans la benne de recyclage sans avoir été lue.

Pour remédier à cela, il y a un petit geste très simple qui fait toute la différence. Pour délester sa boîte à lettres des pubs indésirables, il suffit simplement d’apposer un autocollant Stop Pub pour être presque complètement débarrassé·e du problème.

Je dis presque, puisqu’un certain nombre de courriers non adressés franchiront tout de même cette barrière : les envois officiels (des communes, des cantons, de La Confédération, des partis politiques…) ou encore ceux invitant à participer à des collectes de fonds, pour des associations humanitaires notamment.

Enfin, certaines entreprises ont trouvé une manière de contourner ce Stop Pub, en créant la presse gratuite d’information. Celle-ci, un peu moins connue, peut, elle aussi, être contournée grâce à un autocollant « Presse gratuite d’information – ne pas mettre ici ».

Il est possible de télécharger ou commander des autocollants sur diverses plateformes en Suisse, mais les autocollants « maison » sont aussi acceptés dans les deux cas.

Ne pas laisser couler l’eau inutilement

Quand on fait la vaisselle, quand on se brosse les dents… Avec ces gestes du quotidien, si on laisse le robinet d’eau ouvert, on gaspille inutilement des litres et des litres sans s’en rendre compte. Le geste très simple pour y remédier, c’est tout simplement penser couper l’eau, plutôt que de la laisser s’écouler dans le vide. Avec ça, on fait non seulement des économies sur sa facture d’eau, mais en plus, on fait du bien à la planète presque sans effort !

Utiliser des piles rechargeables

Les piles font encore partie de notre quotidien, même si un grand nombre d’appareils électriques privilégient maintenant la recharge par alimentation USB. Mais il reste quand mêmes quelques piles dans nos foyers. Le geste très simple à faire est de troquer les piles conventionnelles contre des rechargeables.

Ainsi, leur utilisation sera, entre guillemets, similaire à une recharge USB et permettra de ne plus jeter ses piles régulièrement.

Etant donné le nombre de matériaux nécessaires à la fabrication des piles et leur impact sur l’environnement, le rechargeable apparaît comme un allier, même si l’impact environnemental de la pile rechargeable reste important.

Mettre un poids dans sa chasse d’eau des WC

En Suisse, on utilise en moyenne plus de 160 litres d’eau par jour par habitant, dont 45 litres rien que pour tirer la chasse d’eau (source Energie-environnement.ch).

Alors mettre un poids dans le réservoir de la chasse d’eau permet de réduire le volume des chasses, tout en conservant leur efficacité.

Autre moyen d’économiser l’eau des chasses, c’est de privilégier le système à deux boutons, affectueusement nommé petite et grosse commission.

Est-il réellement nécessaire de tirer la chasse d’eau après chaque petit pipi ? Voilà des pistes pour économiser des litres d’eau sans s’en rendre compte.

J’ajouterai enfin qu’il est important de surveiller les éventuelles fuites d’eau de sa chasse. Une chasse fuyante peut générer une perte de plus d’une centaine de litres d’eau par jour, d’où l’urgence de la faire réparer en cas de fuite.

Remplacer ses ampoules par des ampoules LED basse consommation

Tout comme on éteint la lumière quand on quitte une pièce, le réflexe de remplacer ses ampoules par des ampoules basse consommation permet de faire des économies d’électricité et du bien à la planète.

Comme pour les piles, on fera attention à les éliminer dans la filière de tri adaptée pour que leur recyclage soit fait de manière adaptée.

Eteindre complètement ses appareils électroniques et les débrancher après utilisation

Quand on arrête de regarder la télé, on appuie sur le bouton off de la télécommande. Pourtant, notre appareil n’est pas éteint pour autant : le voyant lumineux est rouge. Ici, notre appareil est seulement en veille et continue de consommer inutilement de l’électricité.

Il en est de même pour les robots électroménagers branchés, mais non utilisés. Pour qu’ils ne consomment pas de manière passive, il faut les débrancher complètement.

Le moyen le plus simple d’éteindre complètement nos appareils est de les débrancher après utilisation ou, pour les plus gros appareils, type téléviseur, ordinateur, imprimante, il est possible de les rassembler sur une multiprise équipée d’un interrupteur et de l’éteindre après utilisation.

Utiliser un moteur de recherche éthique

Une requête sur internet correspond à environ 7 grammes d’équivalent CO2, soit en moyenne presque 10kg de CO2 par an par utilisateur (source Consoglobe).

Mais tous les moteurs de recherches ne se valent pas. Google est le moteur de recherches le plus utilisé, mais il n’est de loin pas le plus regardant sur l’équivalence Co2. Il existe d’autres moteurs de recherches plus respectueux de l’environnement et de la protection de notre sphère privée.

Ecosia, Lilo, Qwant, DuckDuckGo, SwissCows… il en existe plusieurs, mais ma préférence va à Ecosia, qui en plus d’avoir un équivalent CO2 plus bas que Google, a un impact environnemental et social positif, puisque nos recherches participent à la plantation d’arbres dans le monde.

Utiliser une gourde et boire l’eau du robinet

On le sait, le plastique, ce n’est pas fantastique. Pourtant, cela n’empêche pas un certain nombre de personnes de consommer encore de l’eau en bouteille plastique. Des études ont prouvé que du plastique migre dans l’eau. Et surtout, niveau pouvoir d’achat, les packs d’eau reviennent horriblement cher en comparaison du prix de l’eau du robinet. En Suisse, l’eau du robinet est potable et sa qualité est très surveillée.

Pourtant, il peut arriver que selon les régions, son goût ne soit pas des plus agréables. Pour cela, il existe plusieurs solutions :

  • Laisser l’eau décanté dans une carafe pendant au moins 30 minutes avant de la consommer
  • Utiliser un bâton de charbon Binchotan pour purifier l’eau
  • Utiliser des perles de céramique pour purifier l’eau
  • Utiliser une fontaine Berkey pour purifier l’eau

On évitera les systèmes de carafe filtrante du commerce (type Brita), riche en plastique et générant beaucoup de déchets.

Enfin, pour les amateurs d’eau gazeuse, on ne présente plus le système de gazéification Soda Stream et pour les portefeuilles plus garnis, il existe un nouveau système de robinet multifonction, proposant directement au robinet de l’eau gazeuse, bouillante, etc.

Consommer local et de saison

Ce sujet est tellement important que j’en ai fait une Masterclass et que je pousse régulièrement des coups de gueule (tu peux les retrouver ici et ).

En consommant local et de saison, il est vraiment possible de faire du bien à l’environnement et à notre portemonnaie. Pour ça, il faut faire le premier pas et être curieux·se et partir à la découverte de la vente directe.

Tu souhaites découvrir d’autres articles sur le zéro déchet ? Visite mes autres articles ou rends-toi sur Instagram ou Pinterest.

petit geste