Ménage au naturel : erreurs et expérience

ménage - erreurs

Mon expérience du ménage au naturel

J’ai commencé à faire mes produits ménagers assez rapidement après avoir débuté ma transition zéro déchet. A l’époque, j’étais peu informée et j’ai fait pas mal d’erreurs. Aujourd’hui, sur mes réseaux sociaux, je mets un point d’honneur à informer sur ces erreurs de débutant, car elles peuvent être dangereuses ou rendre le ménage au naturel complètement contre-productif.

Mes erreurs de débutante

Jeter des produits ménagers conventionnels

Ma première erreur a été de jeter une bonne partie de mes produits ménagers conventionnels, surtout ceux que je n’utilisais pas ou qui étaient à moitié vide. Cette erreur est très fréquente, car quand on entame une démarche zéro déchet et que l’on souhaite faire la part belle au naturel, ces produits sont là presque comme un affront. Par chance, j’ai eu la présence d’esprit de donner un certain nombre de produits à mes proches.

L’esthétisme avant tout

Ma seconde erreur a été de vouloir à tout prix acheter des contenants pour mes produits ménagers : flacon vaporisateur en verre, flacon à bec verseur pour le gel WC, pot en verre pour la crème à récurer, distributeur de savon en verre pour le liquide vaisselle maison…

Je voulais les acheter pour l’esthétique, alors que j’avais déjà tous ces flaconnages, mais sous une forme qui ne me plaisait pas : celle de mes anciens produits. Tous étaient dévissables ou rechargeables, mais je n’en voulais pas, car ils me rappelaient tous ces produits nocifs. Je voulais du beau, de l’épuré, que ce soit harmonieux dans mon placard à produits ménagers.

J’ignorais les règles de sécurité

J’ai appris à mes dépends que produits ménagers naturels ne veulent pas dire sans danger. Après avoir utilisé des cristaux de soude, j’avais les mains irritées pendant plusieurs jours. J’ai aussi fait l’expérience du nez qui pique après avoir fait tremper des vêtements dans du percarbonate de soude… Je n’ai compris que plus tard que cela aurait pu être grave.

Avec du recul, maintenant, savoir que des gens utilisent certains produits sans protection, me hérisse les poils ! Non pas parce que ces produits peuvent être toxiques pour nos intérieurs et l’environnement, mais bien parce que leur utilisation peut être extrêmement dangereuse.

J’ai multiplié les produits

Au début, je ne faisais que reproduire les multiples produits ménagers que j’avais abandonnés : gel WC, détartrant, nettoyant pour le four, liquide vaisselle… J’ai donc multiplié les tests de recettes pour reproduire tous mes anciens produits, sans même m’apercevoir qu’une poignée d’actifs naturels bruts remplissaient toutes ces fonctions sans avoir besoin de passer des heures à préparer des produits ménagers maison.

De plus, j’avais la mauvaise habitude de préparer mes produits à l’avance. Pour certaines recettes, pas de problèmes particuliers, en revanche, pour d’autre, c’était de l’aberration pure. Pendant longtemps, je préparais mon spray pour nettoyer les WC à l’avance, avec du bicarbonate et du vinaigre. Maintenant, j’en ris !

Je procrastinais

Je n’ai jamais été une grande fan de ménage et j’ai toujours considéré ça comme de la torture. Au point de négliger certaines tâches et de le regretter ensuite. Car, à force de laisser s’installer le calcaire, il devient ensuite plus compliqué de le faire partir. Je passais alors mes samedis à me morfondre dans ma salle de bain à frotter et pester sans relâche.

 

Ce que j’ai mis en place au fil du temps

Assez vite, je me suis lassée de toutes ces préparations de produits ménagers maison. Je les ai progressivement abandonnées pour revenir aux bases. Je n’ai gardé que quelques recettes que je prépare à l’avance, comme la lessive et la pierre à récurer.

Même pour ces recettes, j’ai cherché à me simplifier la tâche. J’ai développé une recette de lessive facile à faire et efficace, sans m’embêter à faire une lessive liquide qui n’avait jamais la même consistance d’une fois à l’autre.

J’ai commencé à utiliser les produits de base bruts. J’ai progressivement donné tous les produits naturels que je n’utilisais plus, pour ne garder que la base des bases, à savoir 7 ingrédients.

Maintenant, quand je fais mon ménage, je sors simplement ces 7 ingrédients et je compose à la minute en fonction de leurs propriétés.

Ainsi, je ne me prends plus la tête et je fais le ménage à mesure. Un petit coup de propre au quotidien et à fond une fois par semaine. Je constate que je ne perds plus de temps à bloquer mon samedi pour le ménage et je gagne le temps de préparation des produits. De plus, avec un entretien régulier, le calcaire et les saletés n’ont plus le temps de s’incruster, ce qui rend le ménage bien plus facile.

 

J’espère que cet article t’aura été utile. Est-ce que tu fais ton ménage au naturel ? Si tu souhaites être guidé.e dans cette étape de ta transition zéro déchet, je peux t’aider.

Tu souhaites découvrir d’autres articles sur le zéro déchet ? Visite mes autres articles ou rends-toi sur Instagram.